Victoire politique pour les intermittents !


Au terme de trois mois d’intense mobilisation, le Comité 12a a été entendu par le Conseil fédéral.

L’indexation de l’article 12a de l’Ordonnance sur l’assurance-chômage ne figurait initialement pas à l’ordre du jour de la consultation lancée par le SECO. Les autorités fédérales ont cependant accepté de doubler les 60 premiers jours de contrat des intermittents du spectacle et de l’audiovisuel (contre 30 auparavant), pour un calcul équitable de leur durée d’indemnisation.

Cette décision, attendue par tous les professionnels du cinéma, du théâtre et de la danse, sauve une grande partie des intermittents d’un vaste naufrage économique et social.

Une partie importante du chemin a été effectuée grâce à l’engagement d’élus représentant tout l’éventail politique, et surtout grâce à la détermination de l’ensemble des organisations culturelles, professionnelles et syndicales du pays, réunies au sein du Comité 12a.

Malheureusement, cette mesure ne suffira pas à conserver à tous les intermittents une couverture chômage complète. C’est donc désormais aux autorités cantonales et régionales de prendre le relai, avec des mesures qui garantiront aux artistes une protection sociale décente.

Pour le Comité 12a,

Jacob Berger (cinéaste)
Jean-Michel Cruchet (Forum Romand pour le Cinéma)
Julien Lambert (metteur en scène et coordinateur du Comité 12a)

One Response to “Victoire politique pour les intermittents !”

  1. Patrick Tresch dit :

    Un grand merci pour votre engagement!

    Patrick

Leave a Reply for Patrick Tresch