L’action continue, à Berne et en région !

ATTENTION LE STAND INTERMITTENTS A PLAINPALAIS EST DEPLACE FACE A LA RUE DE L’ECOLE DE MEDECINE. MAIS ON Y EST !

L’actualité en résumé

Avec le doublement des 60 premiers jours de contrat, obtenu de haute lutte en mars, la moitié du chemin semblait parcouru pour les intermittents, afin d’assurer leur survie sous le régime de la nouvelle Loi sur le chômage.

Même pas : l’administration fédérale a demandé de ne pas appliquer la règle, au calcul des indemnités revues rétroactivement à la baisse. Une démarche reconnue comme anticonstitutionnelle par un avis de droit obtenu par la Ville de Genève pour le Comité 12a. Voir notre revue de presse mise à jour (menu de droite).

Il s’agit donc d’une part de faire recours pour que ce premier acquis fédéral ne soit pas injustement rendu inefficace ; d’autre part de poursuivre l’action au niveau des cantons, pour que les autorités cantonales en charge de la protection sociale des citoyens (et donc des intermittents…) évitent aux nombreux intermittents auxquels la mesure obtenue ne suffira pas, de perdre des mois d’indemnités indispensables à la poursuite de leurs carrières.

Dans ce but, le Comité 12a lance une pétition destinée aux Conseils d’Etat des différents cantons (romands pour l’instant), accompagnée d’un TRACT, destiné à informer la population de ce problème majeur qu’elle n’associe souvent pas à une conception généralement plus riante du monde lumineux des arts…

Imprimez et faites signer cette Pétition !

D’autre part, Amis intermittent/es, afin de donner du poids à notre démarche auprès des autorités cantonales, et de mesurer plus précisément l’ampleur du danger (et des premiers dégâts…), AGISSEZ à votre tour pour défendre vos droits, par une démarche toute simple et rassembleuse pour notre profession, que nous vous proposons de suivre dès à présent en cliquant sur ce lien: AppelIntermittentsRecensement2.

Leave a Reply